AccueilMini en Mai 2017

Mini en Mai 2017

Communiqué de presse de Célia Mas Delfault pour la SNT

Mini en Mai 2017 : le warm up de la Mini Transat

Les ministes seront de retour à La Trinité-sur-Mer du 6 au 14 mai et ils arriveront en force ! Avec 84 inscrits à la 4ème édition de cette régate organisée par la SNT, la Mini en Mai enregistre un record d'affluence. Preuve que cette régate est devenue une référence pour les Ministes, la plupart des inscrits prendront également le départ de la Mini Transat le 1er octobre prochain. Et ce n'est pas pour déplaire à Yves Le Blevec, directeur de course, qui lui-même fête les 10 ans de sa victoire à la Mini Transat : "Nous avons décidé de limiter le nombre d'inscrits à 84, le même nombre qu'à la Mini Transat. La Mini en Mai en sera d'ailleurs un véritable warm up. Le futur podium de la Mini Transat sera à La Trinité-sur-Mer, puisqu'à quelques exceptions près, tous les favoris seront présents."

Les favoris dans les starting-blocks

Parmi les 27 inscrits en Proto, on retrouvera Ian Lipinski - Griffon #865, indélogeable de la première place dans sa catégorie depuis la fin 2015. Emmanuel Renaud - Wildside #753, 2ème à la Mini en mai en 2016 et 3ème au classement Mini 2016 sera lui aussi présent. Charlotte Mery - OptiGestion #802, qui a engendré pas mal d'expérience depuis ses premiers milles l'année dernière, sera aussi de la partie. Enfin, Maxime Sallé - On the road again 2 #618, comptera bien prendre sa revanche après ses déboires à l'édition 2016 de la Mini en mai.

En Série, c'est bien simple, sur les 57 inscrits, les vingt premiers du classement Mini 2016 seront presque tous sur la ligne de départ. Le plus irlandais des bretons, Tom Dolan - Offshoresailing.fr #910 tentera de conserver son titre face à Pierre Chedeville - Blue Orange Games/Voiles des Anges #887, qui compte bien faire des étincelles. Tanguy Bouroullec Kerhis / Cerfrance #909, sacré champion de France de Course au Large en Solitaire 2016 dès sa première saison en Mini 6.50, jouera lui aussi la victoire.

De la diversité

Le Mini #624, rebaptisé Bleeding Cowboy, sur lequel Yves Le Blevec a remporté la Mini Transat en 2007 fera lui aussi partie des forces en présence, avec à la barre Nathalie Devouge.Dix femmes joueront des coudes sur la Mini en mai : Clarisse Cremer - TBS #902 qui a terminé à la 7ème place du classement Mini 2016, Estelle Greck - Starfish #514 qui monte en puissance depuis quelques années ou Camille Taque - Foxsea Lady #791, fraîchement arrivée dans la classe en 2016, feront partie des marins à suivre sur ces 500 milles.

Dix sera également le nombre de nationalités qui se confronteront le long des côtes atlantiques. Même si les français représentent quasiment 80% de la flotte, l'Allemagne grossira les rangs avec six marins engagés. Parmi eux, Jörg Reichers - OTG1 #934, marin de l'année 2010 en Allemagne, également coureur en class 40 et en Imoca, fera parler son expérience du large et du Mini, sur lequel il régate régulièrement depuis 2008. Trois coureurs porteront haut et fort les couleurs de la Suisse : Valentin Gautier - Banque du Léman #903, qui dès sa première année a pris la 6ème place du classement Mini 2016 en Série, mais aussi Simon Koster - Eight Cube #888, qui cumule les podiums depuis plusieurs années et enfin Yann Burkhalter - Kalaona #824. La Belgique, l'Italie, les Pays-Bas sans oublier la Croatie, la Tchécoslovaquie, l'Espagne et les Emirats Arabes Unis seront eux aussi représentés.

Des moyens mis en œuvre

Comme l'année dernière, après un parcours construit de 10 à 25 milles en baie de Quiberon, les Ministes prendront directement le départ des 500 milles. Cap vers le nord pour contourner l'île de Sein, puis ensuite redescendre et passer le pont de l'île de Ré, avant une arrivée à La Trinité-sur-Mer. Grâce aux balises embarquées, plusieurs temps intermédiaires seront relevés à l'Occidentale de Sein, à la BXA dans l'estuaire de la Gironde et à l'île de Ré. "Si l'on devait faire une réduction de parcours pour raison météo, ces temps nous permettront de prendre en compte ce qui a déjà été effectué et de faire un classement", précise Yves Le Blevec. Afin d'accueillir au mieux ces marins audacieux, la SNT, la ville et le port de La Trinité-sur-Mer se mobilisent. "Le port et les usagers du port jouent le jeu, c'est très sympa. Etant donné le nombre d'inscrits, il y aura une trentaine de personnes mobilisées à la SNT, dont les bénévoles fidèles mais aussi des anciens participants venus prêter main forte, afin que tout se passe comme toujours dans les meilleures conditions."

En bref, à la Mini en Mai, tout l'esprit Mini est là : une flotte bigarrée, des expériences diverses, un parcours de haut vol et une ambiance conviviale.

Retrouvez plus d'informations sur le programme sur le site de la SNT : www.snt-voile.com

Affiche Mini en mai 2017